Manchette française

Iridologie
Retour à la page thème Thérapies parallèless

2. Bon à savoir :

L’iridologie est purement un outil diagnostique. Selon les iridologues, l’iris de l’œil constitue une cartographie des divers systèmes, glandes et organes du corps, et on peut diagnostiquer l’état de santé d’une personne en fonction de la couleur, de la texture et de la localisation de taches de pigment dans l’œil. Les problèmes dans le corps paraissent comme des taches ou des marques dans l’iris, à des endroits qui représentent la partie atteinte. On dit que cela obtient de bons résultats pour l’arthrose, les maladies cardiovasculaires, les allergies et les problèmes cutanés.

Certains prétendent aussi que les taches, décolorations et rayures de l’œil peuvent révéler tous les antécédents des maladies passées et des traitements antérieurs. Les cartes de l’iris – dont il existe des douzaines – varient quelque peu dans la localisation et l’interprétation des signes de l’iris. La sclérologie s’apparente à l’iridologie mais interprète la forme et l’état des vaisseaux sanguins de la partie blanche (sclérotique) de l’œil.

L’iridologie a vu le jour au dix-neuvième siècle, mais s’est répandue suite à la publication en 1950 du Dr Bernard Jensen d’une carte qui indique la correspondance dans l’œil de chaque organe et système. Nombre d’iridologues pratiquent la thérapie nutritionnelle, ou offrent des remèdes à base de plantes. 

L’iridologie est une cible privilégiée de sceptiques; vous trouverez certaines études critiques dans les liens qui suivent. 

Liens   Pour des perspectives positives, lire le   Canadian Journal on Iridology;  
le Jones Entreprises sur l’iridologie; 
Joyful Living Services
– pages d’information sur l’iridologie.  
Pour les études critiques, commencez par le Dictionnaire sceptique sur l’iridologie;
la page d’accueil de Quackwatch sur l’iridologie.