National

Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC)

Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC) a été fondé en 1929 en vertu d’une loi spéciale du Parlement du Canada. Cet organisme national et sans but lucratif encadre la formation médicale des spécialistes au Canada. Le CRMCC établit des normes pour la formation et l’évaluation des spécialistes pendant leur résidence, de même que pour la plus haute qualité de soins aux patients. Le Collège royal s’occupe également de la rédaction des examens menant à l’obtention du certificat dans le cadre de la formation médicale postdoctorale. L’énoncé de mission du Collège souligne sa volonté à établir des normes pour encadrer la formation de spécialistes :

« Une organisation de médecins spécialistes vouée à l’établissement de normes de pratique et à l’assurance de la qualité des soins de santé. »

En 1996, le Collège royal a publié la première édition du Cadre de compétences essentielles CanMEDS pour les médecins. Depuis lors, le document a été mis à jour de façon à comprendre les valeurs et les qualités des spécialistes de la société contemporaine. Le Cadre de compétences CanMEDS 2005 pour les médecins a été publié en 2005 en tant que modèle de formation médicale et de compétences professionnelles médicales, tant au Canada qu’à l’échelle internationale. Le schéma CanMEDS suivant résume les divers rôles qu’un médecin compétent est appelé à assumer :

canmeds

http://www.royalcollege.ca/portal/page/portal/rc/canmeds

Pour avoir accès au Cadre de compétences CanMEDS 2005 pour les médecins, cliquer sur le lien ci-dessous:
http://www.royalcollege.ca/portal/page/portal/rc/common/ documents/canmeds/framework/the_7_canmeds_roles_f.pdf

Collège des médecins de famille du Canada (CMFC)

À l’instar du CRMCC, le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) est un organisme national volontaire qui se consacre à l’éducation des médecins au Canada. Fondé en 1954, le CMFC supervise les programmes de résidence en médecine familiale à l’échelle du Canada, en plus de jouer un rôle très actif en éducation médicale continue. L’organisme vise à inciter le médecin de premier recours à prodiguer les meilleurs soins en établissant des normes élevées au niveau des études postdoctorales et en encourageant l’éducation médicale continue. Le Collège des médecins de famille du Canada a déterminé quatre principes de base dans la pratique de la médecine familiale :  

  1. Le médecin de famille est un clinicien compétent.
  2. La médecine familiale est une discipline communautaire.
  3. Le médecin de famille est une ressource pour une population définie de patients.
  4. La relation médecin-patient constitue l’essence du rôle du médecin de famille.

Pour une description détaillée des quatre principes de la médecine familiale, cliquer sur le lien ci-dessous du CMFC :  
http://www.cfpc.ca/projectassets/templates/category.aspx?id=885&langType=3084

Association médicale canadienne (AMC)

L’Association médicale canadienne (AMC) a été fondée en 1867 par un groupe de 164 médecins qui désiraient qu’un organisme médical national représente la population canadienne. Depuis sa fondation, l’AMC a défendu les intérêts de ses médecins membres et de leurs patients auprès du Parlement et dans la société, en plus de militer activement dans le domaine de la santé publique et d’appuyer ardemment la cause du système d’assurance-maladie canadien. De plus, l’organisme recueille et interprète des données sur les tendances en matière de soins de santé au Canada et veille à ce que les médecins marchent d’un seul pas dans un système où les demandes évoluent rapidement. L’énoncé de mission de l’AMC résume de la façon suivante le rôle de l’organisme dans la société

« Servir et unir les médecins du Canada et défendre sur la scène nationale, en collaboration avec la population du Canada, les normes les plus élevées de santé et de soins de santé. »

Outre son rôle actif de défenseur des intérêts, l’Association médicale canadienne établit diverses politiques à l’égard de l’industrie pharmaceutique, des délais, d’un meilleur accès aux soins de santé et d’autres préoccupations clés. Le Code de déontologie de l’AMC est l’un des plus importants documents publiés par l’organisme. Mis à jour en  2004, le Code de déontologie sert de guide en ce qui a trait au comportement éthique que les médecins, résidents et étudiants en médecine doivent adopter. Le Code de déontologie est disponible en ligne au : http://policybase.cma.ca/dbtw-wpd/PolicyPDF/PD04-06F.pdf

En 2001, l’Association médicale canadienne a lancé le projet « Protecting and Enhancing Professionalism in Medicine » (protéger et améliorer le professionnalisme médical). Ce projet visait à instaurer une approche permettant de composer avec les nombreux défis auxquels le système de santé financé par l’État est confronté. Au cœur même du projet se trouvait le désir de protéger les qualités du professionnalisme médical qui étaient menacées par une commercialisation accrue des soins de santé. Ainsi, en 2002, le comité d’éthique a publié un document de travail sur le professionnalisme médical, disponible en ligne, sur le site web de l’AMC, au : https://www.cma.ca/Assets/assets-library/document/fr/PD06-02-f.pdf.

Pour plus d’information sur l’ACM ou sur leur position sur le professionnalisme médical, consulter leur site au :
https://www.cma.ca/fr/

© Université d'Ottawa
Pour d'autres renseignements, consultez la liste des points de contact.
Questions d'ordre technique ? webmaster@uottawa.ca
Dernières modifications : 2016.04.19