Manchette française 

Faits et chiffres : Taux de natalité au Canada

Graphique indiquant le déclin en taux de fertilité des femmes de 1871 à 2001

Graphique indiquant le nombre de naissances chez différents cohortes de femmes, par âge de la femme

Qu’est-ce qui provoque ces changements?

Quelles en seront les répercussions?

Sur l’enfant : Le taux de naissance est le plus élevé chez les femmes qui ont peu de qualifications, ont d’habitude leurs enfants à un jeune âge et sont souvent parents seuls; ainsi, il y a moins de stabilité financière et sociale pour l’enfant. De plus, il peut arriver que l’enfant recevra moins de stimulation intellectuelle dans le milieu familial et il entame donc ses années d’instruction avec un recul.

Les répercussions démographiques :Il se peut que le piège du faible taux de fécondité s’autoperpétue : il y aura moins de femmes à l’avenir pour avoir les enfants dont nous avons besoin; les jeunes ont été socialisés pour croire aux petites familles; le vieillissement de la population imposera des fardeaux fiscaux à la nouvelle génération de travailleurs, y compris les femmes, dont certaines choisiront de travailler plutôt que d’avoir des enfants.  

Diversité croissante de la population : Une réaction, ce serait d’accroître l’immigration, mais étant donné que la plupart des pays industrialisés ont le même problème, la plupart des immigrants viendront des pays en voie de développement.

Interventions possibles :

La politique la plus efficace semble porter sur l’aide accordée aux femmes pour qu’elles conservent leur carrière, au lieu de leur offrir simplement des incitatifs financiers pour rester chez elle pour avoir des enfants. En France, on offre aux mères de familles nombreuses (3+ enfants) des subventions de loyer, des allégements fiscaux, un congé parental financé par l’État ainsi que des subventions pour les activités parascolaires des enfants. Le taux de fécondité en France a augmenté de 1,8 à 2,0.

Une telle politique aurait-elle l’effet voulu ici?   Les Canadiens ont-ils une attitude positive envers une société qui subventionne ceux qui désirent avoir une famille nombreuse? Les employeurs accepteraient-ils l’interruption du milieu de travail causée par des congés parentaux, parfois pendant des années à la fois?

Les politiques au Québec comprennent présentement des subventions à la garde d’enfants ainsi que des prestations mensuelles pour enfants pour aider les familles à concilier les responsabilités familiales et le travail. Ces politiques semblent avoir réussi à augmenter les taux de naissance : 10 000 bébés de plus sont nés en 2006 qu’en 2002. (Source: Maclean's Magazine, le 28 mai 2007, p. 40)

D’autres détails :

Sujets connexes :  Chute mondiale de taux de natalité;      Mortalité maternelle
Allaitement maternel au Canada;  Tabagisme maternelConsommation d’alcool chez les mères;
Schéma PPT : taux de naissance prématurée et mortinaissances en fonction de l’âge maternel;
Statistiques fondamentales sur la population canadienne