Valeurs clés de la Faculté de médecine


Tout membre de la Faculté de médecine est appelé à appliquer et à promouvoir les valeurs clés suivantes de la Faculté :

Servir avec respect, collaboration, excellence, compassion, intégrité, altruisme, empathie, bien-être et équité

Respect :
Manifester de la considération pour les autres avec la conviction que tous les êtres humains naissent libres et égaux dans leurs droits et leur dignité. Éviter tout comportement délibérément malfaisant, dénigrant, insultant ou humiliant envers les autres. Cela suppose de reconnaître la diversité humaine, y compris les différences d’opinions, de croyances, de religion, de sexe, de mode de vie, d’origines ethniques et d’aptitudes physiques. Le respect en milieu de travail exige aussi de respecter l’intimité, l’espace personnel et les biens des autres.

Collaboration :
La collaboration requiert que chacun se voie comme une partie d’une équipe et participe à la réalisation d’un objectif commun. Chaque personne offre son expertise, partage la responsabilité des résultats et bénéficie de l’appréciation des autres membres de l’équipe pour sa contribution. Dans une équipe collaborative, les membres définissent ensemble leurs intérêts et problèmes communs, et ils cherchent des solutions qui dépassent ce qu’un seul d’entre eux pourrait accomplir individuellement. La collaboration suppose d’avoir des attentes raisonnables et équitables envers les autres et de s’efforcer de régler les conflits de façon approriée.

Excellence :
L’excellence est un effort et un engagement conscients en vue de dépasser les attentes normales et d’améliorer constamment ses connaisssances et ses compétences par l’apprentissage à vie. L’excellence exige aussi de savoir reconnaître et accepter les limites de ses propres connaissances et capacités. Elle suppose d’avoir le sens des responsabilités et de faire preuve d’initiative et de persévérance pour s’assurer que le travail est bien fait.

Compassion:
La compassion est une profonde sensibilité à la souffrance des autres, doublée du désir d’éliminer cette souffrance.

Intégrité :
Une attention constante aux plus hauts standards de comportement et le refus de violer les règles de déontologie professionnelle. L’intégrité demande d’être juste, franc, fidèle à sa parole et à ses engagements, et honnête. L’intégrité exclut la tromperie et la falsification de données ou de faits, l’imposture (tromperie liée à l’identité, au poste,), etc. Elle exige aussi d’être attentif aux risques de conflit d’intérêt et d’éviter les relations dans lesquelles les intérêts personnels peuvent prendre le pas sur les responsabilités envers les bénéficiaires des services.

Altruisme:
L’altruisme est un trait de caractère qui associe la compassion et le dévouement dans les rapports avec les autres. Il s’exprime dans le degré de compassion envers les patients, de respect des autres et d’oubli de soi pour servir les intérêts des autres. Il implique de faire primer le bien commun de l’équipe sur les intérêts personnels.

Bien-être:
État personnel multifacettes associé une personne en bonne santé, et qui transparaît dans la qualité de vie et le sentiment de bien-être.

Empathie :
L’empathie est la faculté de s’identifier à l’état d’esprit ou aux émotions d’une autre personne. C’est la capacité de ressentir la situation ou les émotions de quelqu’un en se « mettant à sa place ».

Équité:
L’équité veut que tous aient une chance égale de réaliser leur plein potentiel sur les plans de la santé, du travail et de la carrière. Personne ne devrait être désavantagé dans son épanouissement, en autant que faire se peut. L’équité rejette la discrimination fondée sur l’âge, l’état de santé ou le handicap, la croyance, l’origine ethnique, le sexe, la nationalité, les opinions politiques, la race, l’orientation sexuelle et la situation sociale. L’équité suppose de défendre les personnes qui ne sont pas en mesure de le faire elles-mêmes.